Culture : la 7ème édition du festival « les Mur-Mur » annonce ses couleurs

samedi, 25 février 2017 20:44 Écrit par  Infobf.net Publié dans Festival Lu 200 fois
Les conférenciers du jour Les conférenciers du jour

Les hommes de média ont été conviés à un point de presse ce mardi 17 janvier 2017 par des hommes de culture. Il était question de la tenue du 7ème festival « les Mur-Mur », qui se tient en cette année 2017 et c’est du 23 janvier au 15 mars prochain à Ouagadougou. C’est le siège de l’espace culturel mains du monde NapamBeogo qui a abrité cette rencontre d’échange. 

C’est sous le thème « Quand les murmures de l’art et de l’équitable se rencontrent », que se tiendra du 23 janvier au 15 mars 2017, la 7ème édition du festival les mur -mur. Selon Lassané Ouédraogo, responsable de NapamBeogo, le thème traite de la liberté et de l’environnement, ce qui est un croisement entre l’art et l’équitable.

Initié depuis 2010 par l’association NapamBeogo, ce festival est donc dédié à la rencontre entre l’art et l’équitable. Pour ses initiateurs, l’objectif visé est de pouvoir d’une part, continuer à avoir des ouvertures d’échanges intercontinentales et d’autre part créer de passerelles entre l’art et le développement durable, ancrer la création dans une réalité territoriale, investir dans l’espace public par le biais d’action culturelles et intégrer la population au processus artistique.

A cette activité, les organisateurs ont annoncé 15 peintres-plasticiens qui viendront du Burkina Faso, d’Algérie, du Sénégal, du Benin, d’Europe etc. dans le but de créer la diversité des expressions artistiques et culturelles et la richesse locale à celle de l’ouverture à l’international.

lassane-ouedraogo-directeur Le directeur de Main de Monde NapamBeogo, Lassané Ouédraogo

Pour le directeur du NapamBeoago, cette année, l’innovation majeure est que les artistes en résidence vivront autour d’une ferme agro-écologique. Le thème c’est liberté-environnement, donc vivre avec les animaux dans cette ferme c’est important peut-on comprendre de ce qu’il a dit. « Le commerce équitable a une place importante dans notre festival, vous allez découvrir la plateforme nationale du commerce équitable du Burkina, qui regroupe environs plus de 80 000 producteurs qui vendent des produits agroalimentaire, artisanale, cosmétique avec le monde » a souligné Lassané Ouédraogo, « Il faut remettre la valeur au paysan et l’amener à une rémunération juste, prendre en compte son aspect environnement » a-t-il ajouté.

Pour les conférenciers du jour, il y aura plusieurs activités à ce festival et il sera question d’intégrer la performance, une exposition de produits équitable et des ateliers pédagogiques. De la résidence artistique à la ferme du monde, des cours pédagogiques et d’initiation dans les écoles de gounghin seront réalisés.

« Les performances mur-mur consistent à donner vie aux murs de gounghin et à cet effet, les fresques murales permettront aux artistes de laisser une trace de leur passage mais, aussi d’agir sur l’identité esthétique du territoire en créant une vitrine de l’art a ciel ouvert », a conclu le directeur de l’espace culturel NapamBeogo, Lassane Ouédraogo.

Source: infobf.net

Dernière modification le dimanche, 26 février 2017 11:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.