« Dan’fani Fashion Week », acte II : du 25 mars au 1er avril 2017 Spécial

jeudi, 23 mars 2017 09:45 Écrit par  Michael TOUGRI/Infobf.net Publié dans La Une Lu 938 fois

Pour un coup d’essai, ce fût un coup de maître pour l’organisation de la premier édition de Dan’fani Fashion Week en 2015, sous la transition politique au Burkina Faso. La journaliste culturelle, Margueritte Doanio donne à nouveau rendez-vous au public, dans l’enceinte du musée national pour vivre l’acte 2 de l’évènement. Plusieurs pays africains sont attendus dans la capitale Ouagadougou avec leurs savoir-faire en coton. Les grandes lignes de cette 2è édition ont été dévoilées ce vendredi 17 mars 2017 par le comité d’organisation de cette activité.

Après l’acte 1 en 2015 sur l’avenue Kwamé Nkrumah dont le bilan réjouit le comité d’organisation, la promotrice de la semaine du coton et de la mode, Margueritte Doanio sonne la mobilisation pour la 2ème édition du Dan’fani Fashion Week. Du 25 mars au 1er avril 2017, le musée national va vibrer aux sons du coton dans toutes sa diversité. Cette conférence de presse de ce vendredi 17 avril a été une tribune pour le comité d’organisation, d’annoncer les couleurs du deuxième pas du Salon international de Design Textile Africain de Ouagadougou. Pour la promotrice, Margueritte Doanio, c’est une semaine de balade de la culture africaine à travers le coton, « c’est un moment où les acteurs du coton seront réunis à Ouagadougou pour parler des enjeux du coton africain et il y aura un appel qui sera lancé à Ouaga » va-t-elle préciser.

danfani-infobf-23032017-02 Marguerite Doanio, promotrice de Dan’fani Fashion Week

Des défilés de modes avec des grands noms de créateurs de la mode burkinabè, seront donné de voir tout comme à la 1er édition. Pour cette fête du coton à Ouagadougou, cela mettra en lumière un pan de la culture africaine du coton, les festivaliers sont attendus de toute l’Afrique. « François 1er », membre du comité d’organisation et personnalité très bien connue du monde de la mode en Afrique, estime que cet évènement culturel est très bien pour le Burkina parceque seulement 5% de notre coton est transformé alors que ce secteur d’activité est pourvoyeur de ressources pour le pays et surtout créateur d’emploi. « Avec le coton il ya la place pour tout le monde », ajoute François 1er.

La grande innovation de ce rendez-vous du coton 2017 est selon les conférenciers, la rencontre entre Dan’fani fashion week et le programme ACP –UE sur le coton où toutes les conclusions sont attendues (...)

Lire la suite sur Infobf.net

Dernière modification le jeudi, 23 mars 2017 09:58

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.